0

Mon questionnaire Smartvote

Lien vers mon profil Smartvote : https://smartvote.ch/fr/group/31/election/21_vs_supp/db/candidates/58200000507

Si vous souhaitez lire l’intégralité de mes réponses au questionnaire Smartvote, les voici :

État social et famille

Les prestations en matière d’accueil extra-familial devraient-elles être étendues dans le canton du Valais (augmentation des places dans les crèches, prolongation des heures d’ouverture des écoles à journée continue, etc.) ?

Ma réponse : Oui

Je suis en faveur de toute action permettant aux femmes de conserver leur place dans le monde du travail au-delà de leur congé maternité.

Êtes-vous favorable à une hausse de l’âge de la retraite (p. ex. à 67 ans)?

Ma réponse : Plutôt non

Je suis plutôt favorable à une flexibilisation de l’age de la retraite en fonction des choix et des possibilités de chacun. De manière générale, fixer un âge de retraite unique pour tout le monde n’a pas vraiment de sens, les professions et les personnes n’étant pas toutes identiques.

Seriez-vous favorable à un durcissement de la loi sur l’aide sociale dans le canton du Valais (p. ex. limitation des allocations, abaissement du minimum vital, durcissement des sanctions en cas de fraude) ?

Ma réponse : Plutôt oui

Personne n’est à l’abri de devoir un jour faire appel à l’aide sociale. Les montants alloués doivent être suffisants pour vivre décemment sans être trop confortables afin de motiver les bénéficiaires à améliorer leur situation. Ce droit fondamental doit néanmoins être accompagné d’un contrôle strict et de sanctions exemplaires envers les gens qui en profitent.

Le Canton du Valais devrait-il investir plus d’argent pour la réduction des primes d’assurances maladie ?

Ma réponse : Non

Ce n’est pas au Canton de compenser sans limite les déficiences d’un système dont les coûts se sont emballés. Le système de l’assurance maladie obligatoire doit être repensé afin d’être suffisamment équitables avec tous les niveaux de revenus pour que les subsides cantonaux ne soient plus nécessaires. Et bien entendu, la hausse des coûts de la santé doit continuer à être freinée.

Formation et culture

Pensez-vous qu’il soit juste que les écoles octroient des dispenses scolaires en raison de motifs religieux pour certaines matières ou événements (p. ex. le sport ou l’éducation sexuelle)?

Ma réponse : Non

La pratique de la religion de son choix est un droit fondamental qui doit être respecté dans la sphère privée mais notre société et notre système scolaire doivent être laïques.

Le Canton du Valais devrait-il prendre plus de mesures pour favoriser le bilinguisme à l’école ?

Ma réponse : Plutôt oui

Je pense que la pratique régulière d’une langue étrangère dans le cadre d’activités scolaires et para-scolaires est le meilleur moyen de permettre aux élèves de l’assimiler efficacement, plutôt qu’un enseignement classique basé uniquement sur l’apprentissage du vocabulaire et de la grammaire.

Le canton du Valais devrait-il davantage s’engager pour une égalité des chances en matière de formation (p. ex. par des cours de rattrapage subventionnés destinés aux élèves issus de familles à faible revenu) ?

Ma réponse : Oui

Investir dans la formation est selon moi l’un des meilleures moyens de réduire les coûts des assurances sociales (chômage, aide sociale, …) et d’améliorer l’intégration des personnes issues de la migration.

Le Canton du Valais devrait-il davantage soutenir financièrement les métiers de la culture dans la crise déclenchée par le Coronavirus ?

Ma réponse : Plutôt oui

Tous les métiers touchés par la crise du Coronavirus devraient pouvoir bénéficier d’aides de la part du Canton et de la Confédération. L’attribution de ces aides devrait être faite selon le principe de priorité, en commençant par les personnes ayant subi le plus lourdement les effets des mesures qui ont été imposées.

Migration et intégration

Le canton du Valais devrait-il soutenir davantage les étrangères et étrangers dans leur intégration ?

Ma réponse : Plutôt oui

Mais ce soutien doit être conditionné à une réelle volonté de la part des bénéficiaires à s’intégrer dans notre société.

Selon vous, les conditions de naturalisation, en particulier les connaissances linguistiques et l’intégration sociale, devraient-elles être revues à la hausse ?

Ma réponse : Oui

La naturalisation doit être l’étape ultime de l’intégration sociale d’un individu qui passe par la maîtrise de la langue et le respect de nos us et coutumes.

D’autres Cantons, notamment les Cantons Romands, accordent le droit de vote aux étrangers·ère·s au niveau communal. Le Canton du Valais devrait-il également l’introduire ?

Ma réponse : Non

Le droit de vote doit rester attaché à la possession de la nationalité.

Etes-vous favorable à ce que, à l’avenir, toutes les communes valaisannes offrent un soutien linguistique pré-scolaire aux enfants de langues étrangères ?     

Ma réponse : Oui

La maîtrise de la langue est un pré-requis indispensable à une intégration réussie.

Le Canton du Valais a déjà accueilli des personnes réfugiées notamment à travers la mission de la Croix Rouge. Doit-il poursuivre cette engagement (par exemple en accueillant des réfugié·e·s des camps en Grèce) ?

Ma réponse : Plutôt oui

Nous devons continuer à soutenir les programmes qui visent à dissuader les candidats à la migration de quitter leur pays d’origine en leur offrant des conditions de vie suffisantes et en leur montrant la réalité qui se cache derrière le sois-disant eldorado européen. Mais nous devons également être solidaires avec les autres pays européens dans l’accueil provisoire des réfugiés.

Société et éthique

La consommation de cannabis devrait-elle être légalisée?

Ma réponse : Oui

L’interdiction du cannabis n’a pas les effets espérés et les expériences menées à l’étranger ont montré qu’une dépénalisation n’entraînait pas de hausse significative de la consommation chez les jeunes qui sont les plus vulnérables.

Êtes-vous favorable à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe (« mariage pour tous ») y compris l’accès à la PMA, comme l’a décidé le Parlement ?

Ma réponse : Oui

Les couples de même sexe doivent pouvoir bénéficier des mêmes droits que les couples hétérosexuels.

Le Canton du Valais devrait-il séparer complètement l’Etat et l’Eglise (comme le Canton de Genève et de Neuchâtel) ?

Ma réponse : Oui

Absolument et c’est pour moi un aspect fondamental de mon engagement politique.

Soutenez-vous l’initiative « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage » ? (votation du 7 mars 2021)

Ma réponse : Plutôt oui

Cette interdiction se justifie à la fois pour des questions de sécurité publique mais également de laïcité et de respect des droits de la femme.

Le Canton du Valais devrait-il mettre en place plus de mesures pour lutter contre le harcèlement sexuel ? (actions de sensibilisation, récolte de données, plateforme d’échange, etc.)

Ma réponse : Oui

Le harcèlement sexuel doit être banni de notre société par tous les moyens légaux possibles.

Pensez-vous qu’il soit juste de compter principalement sur la responsabilité et la solidarité des individus dans une pandémie et de renoncer largement aux restrictions gouvernementales sur la vie privée et économique ?

Ma réponse : Plutôt non

Malheureusement, aujourd’hui, l’individualisme passe souvent bien avant le respect et la solidarité. Imposer des restrictions n’est pas une bonne solution mais c’est probablement la moins mauvaise.

Finances et impôts

La diminution des impôts au niveau cantonal dans les quatre années à venir représente-elle une priorité pour vous ?

Ma réponse : Plutôt non

Les impôts sont un mal nécessaire au fonctionnement de notre société et de nos institutions. Promettre de diminuer les impôts peut être un bon slogan politique mais il ne faut pas oublier les conséquences que cela a sur les prestations de l’État.

Le canton du Valais aurait-il dû réagir plus tôt et plus fortement à la situation de Corona (par exemple l’introduction plus rapide de mesures de soutien aux PME, réduction partielle des loyers des entreprises, etc.) ?

Ma réponse : Non

Le canton du Valais a été parmi les premiers à réagir et il l’a fait avec générosité en fonction de ses moyens.

Le canton du Valais devrait-il introduire des allègements fiscaux pour les entreprises qui engagent des apprentis ?

Ma réponse : Plutôt non

La formation des apprentis est un investissement des entreprises dans leur future main-d’œuvre. Cela devrait constituer une motivation suffisante pour les entreprises.

Suite à la votation sur la RFFA, le Canton du Valais a réduit l’impôt sur le bénéfice des petites et moyennes entreprises de 12,66% à 11,89% en 2020. Soutenez-vous cette réforme ?

Ma réponse : Plutôt oui

Les PME sont le cœur et les poumons de notre économie et notre Canton doit rester compétitif au niveau national.

Économie et travail

Le canton du Valais devrait-il davantage soutenir l’offre des services publics (p. ex. transports publics, services administratifs) dans les régions rurales ?

Ma réponse : Oui

L’offre de transports publics doit être étendue afin de diminuer au maximum le recours au déplacement en véhicule individuel. Les services administratifs doivent être modernisés et être mis à disposition en ligne gratuitement au-travers d’un portail unique et commun à toutes les administrations communales et cantonales.

Seriez-vous favorable à une libéralisation complète des heures d’ouverture des magasins?

Ma réponse : Oui

Mais cela doit être accompagné de contrôles renforcés autour des conditions de travail.

Soutenez-vous l’introduction d’un salaire minimum cantonal de 23CHF par heure pour tou·te·s les employé·e·s (comme le Canton de Genève) ?

Ma réponse : Plutôt oui

Je ne peux pas m’engager sur le montant mais un salaire minimum est un moyen possible de luter contre l’aberration des working-poors, le dumping salarial et des salaires insuffisant pour motiver les chômeurs à trouver un emploi.

Faut-il un contrôle plus strict de l’égalité des salaires entre hommes et femmes dans le canton du Valais ?

Ma réponse : Oui

L’égalité salariale entre hommes et femmes doit être garantie.

Le canton doit-il compenser le plus rapidement possible les dépenses supplémentaires liées à la pandémie de Coronavirus en réalisant de fortes économies ?

Ma réponse : Non

Les sacrifices consentis jusqu’à aujourd’hui et notre situation économique actuelle nous permettent d’avoir recourt à l’endettement pour supporter les dépenses liées à la pandémie.

La Suisse devrait-elle conclure un accord de libre-échange avec les Etats-Unis?

Ma réponse : Plutôt oui

Cet accord peut être bénéficiaire à notre économie et éviter des augmentations unilatérales des tarifs douaniers mais il doit être accompagné de mesures strictes afin de garantir que les standards suisses s’appliquent également aux marchandises importées.

La Suisse devrait-elle rendre les achats à l’étranger plus difficiles (par exemple en abaissant le seuil de franchise à la douane) ?

Ma réponse : Non

La Suisse devrait avant tout se pencher sur la problématique de l’îlot artificiel de cherté qu’est elle devenue avant de chercher à punir ceux qui essaye de s’en échapper.

Transport et énergie

Selon vous, des mesures supplémentaires en faveur du trafic individuel motorisé devraient-elles être entreprises dans le canton du Valais (p. ex. voies rapides, contournements routiers) ?

Ma réponse : Plutôt oui

Bien que souhaitable, une diminution rapide du trafic individuel est peu probable. Le Canton doit continuer ses investissement dans les infrastructures routières tout en prenant des mesures afin de faire cesser rapidement l’augmentation du trafic.

Le canton du Valais devrait-il davantage encourager l’utilisation des transports publics (subventions pour les abonnements de transport, densification du réseau) ?

Ma réponse : Oui

La mobilité doit être repensée de manière globale afin de donner plus d’importance à une offre de transports publics généreuse et cohérente, y-compris vers les coteaux et les vallées. Cela passe par exemple par la réouverture des gares secondaires fermées, l’augmentation des fréquences sur les lignes existantes et le développement des liaisons par câble.

Le Canton du Valais doit-il encourager la construction de nouveaux barrage dans le cadre de la stratégie énergétique cantonale 2060 ?

Ma réponse : Plutôt non

Les grands ouvrages de production électrique sont nécessaires mais il faut d’abord investir dans les économies d’énergie et l’auto-production avant d’envisager de réaliser de nouveaux ouvrages ayant un fort impact environnemental et paysager.

Le Canton du Valais devrait-il interdire la mise en place de nouvelle chaudière à mazout afin de réduire l’utilisation d’énergie fossile ?

Ma réponse : Plutôt oui

Une interdiction totale me semble difficilement applicable dans toutes les situations. Mais il est certain que l’utilisation du mazout ne doit être retenue qu’en dernier recours.

Environnement et protection de la nature

Une initiative populaire demande des règles plus strictes pour les nouvelles constructions, les transformations et les extensions en dehors des zones à bâtir existantes (« initiative paysage »). Soutenez-vous cette initiative ?

Ma réponse : Plutôt non

La Lex Weber et la LAT n’ont pas encore déployé totalement leurs effets. Même si elle pose une question légitime, une telle initiative me semble prématurée.

La révision de la loi sur la chasse désirait donner plus de compétences aux Cantons pour le tire des grands prédateurs (votation du 27 septembre 2020). Etiez-vous en faveur de cette révision ?

Ma réponse : Non

Les grands prédateurs doivent retrouver leur place dans la régulation de la population des animaux sauvages. En garantissant un nombre de proies suffisantes, on limite les attaques sur les animaux de rente.

Êtes-vous favorable à un renforcement des buts du Plan Climat valaisan afin d’atteindre la neutralité climatique largement avant 2060 ?

Ma réponse : Oui

Un objectif à 2060 manque clairement d’ambition.

Le Canton du Valais devrait-il prendre plus de mesure pour encourager les formes d’agriculture plus respectueuses de l’environnement (permaculture, agriculture biologique, etc.) ?

Ma réponse : Oui

Idéalement, l’entier de la production agricole suisse devrait être converti à la production biologique en garantissant des conditions de marché favorables à une concurrence équitable avec les productions étrangères n’ayant pas les mêmes contraintes.

Le Canton du Valais devrait-il interdire le plastique à usage unique sur son territoire comme l’a fait la Ville de Genève ?

Ma réponse : Oui

Là où une autre solution est possible c’est une évidence.

Institutions et digitalisation

Seriez-vous en faveur de l’abaissement de l’âge du droit de vote à 16 ans?

Ma réponse : Plutôt non

Je ne pense pas que l’abaissement de l’âge du droit de vote ait un impact significatif sur l’implication politique des jeunes.

Le financement des partis ainsi que celui des campagnes pour les élections et les votations devrait-il être transparent en Valais?

Ma réponse : Oui

La transparence de nos institutions politiques est le seul moyen de garantir le soutien de la population à ces dernières. Les éventuelles pertes de soutiens financiers pourraient être compensés par l’État.

Soutenez-vous l’expansion du réseau mobile selon la norme 5G ?

Ma réponse : Oui

Les effets de la 5G telle que déployée actuellement, pour autant qu’ils existent, sont strictement identiques à ceux de la 4G (mêmes fréquences, mêmes puissances). La montée en fréquence prévue à l’avenir n’aura que peu d’impact, la pénétration des ondes étant inversement proportionnelle à la fréquence.

Selon vous, les fusions de communes devraient-elles être plus fortement soutenues financièrement par le canton?

Ma réponse : Oui

L’exemple de l’étude de la fusion des communes de Chalais, Chippis, Grône et Sierre a clairement démontré que le système actuel pénalise fortement les communes qui souhaitent fusionner.

Êtes-vous favorable à ce qu’une carte d’identité électronique (E-ID) soit également délivrée par des entreprises privées agréées par l’État ? (Votation du 7 mars 2021)

Ma réponse : Non

Clairement non! Notre identité ne doit pas être sous-traitée à des entreprises privées.

Sécurité et justice

La Suisse devrait-elle mettre fin à l’accord de Schengen avec l’UE et réintroduire davantage de contrôles directement aux frontières?

Ma réponse :Non

L’accord de Schengen n’empêche pas de procéder à des contrôles de nos frontières. C’est plutôt le manque de moyens accordés à nos gardes-frontières auquel il devrait être mis fin.

Soutenez-vous un renforcement de la présence policière dans le canton ?

Ma réponse : Plutôt oui

La présence policière rassure la population et contribue à un effet de dissuasion. Mais il ne faut pas non plus « mettre un flic à chaque coin de rue ».

Attitudes et valeurs

Pour ces questions, la réponse varie entre 0 (pas du tout d’accord) et 6 (entièrement d’accord).

Comment jugez-vous l’affirmation suivante: « Qui n’a rien à se reprocher n’a pas à craindre les mesures de sécurité prises par l’État. »

Ma réponse : 6

Mais les mesures en question doivent être placées sous le contrôle de la justice afin d’éviter toute dérive.

Comment jugez-vous l’affirmation suivante: « A long terme, une économie de libre marché profite à toutes et tous. »

Ma réponse : 6

A condition que cette économie garantisse une juste redistribution de la richesse qu’elle produit.

Comment jugez-vous l’affirmation suivante: « Les personnes fortunées devraient participer davantage au financement de l’État. »

Ma réponse : 4

Chaque personne devrait participer au financement de l’État selon ses moyens. Sans pointer du doigt une catégorie de personnes particulière, la courbe d’imposition devrait être linéaire.

Comment jugez-vous l’affirmation suivante: « Pour un enfant, il est préférable qu’un des parents reste à la maison à plein temps pour s’occuper de lui. »

Ma réponse : 0

Derrière cet argument on sous-entend souvent que c’est la mère qui devrait rester à la maison pour s’occuper des enfants. Cette vision est archaïque et ne devrait plus avoir cours dans notre société. Un enfant ne doit pas être livré à lui-même, peu importe si c’est un parent, un grand-parent ou un éducateur qui s’en occupe.

Comment jugez-vous l’affirmation suivante: « La digitalisation croissante offre dans l’ensemble plus d’opportunités que de risques. »

Ma réponse : 6

La digitalisation est une tendance qu’il est impossible d’inverser et il vaut mieux l’embrasser et la guider là où on souhaite qu’elle aille plutôt que d’essayer de la stopper.

Comment jugez-vous l’affirmation suivante: « Punir les criminels est plus important que de les réintégrer dans la société. »

Ma réponse : 4

Les deux notions ont autant d’importance mais il est important de s’assurer qu’un criminel ne représente plus de danger avant d’essayer de le réintégrer à la société.

Comment jugez-vous l’affirmation suivante: « Une plus forte protection de l’environnement est nécessaire, même si son application limite la croissance économique. » 

Ma réponse : 6

La protection de l’environnement doit être menée de manière pragmatique et être soutenue par un développement des technologies vertes et un abandon de la croissance à tout prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.